sirène

Profondes réflexions

sirene-anaisnin

Juste en passant, voici une petite citation illustrée :

« J’aurais pu être une sirène : je n’ai pas peur des profondeurs et j’ai très peur de la vie superficielle »

Anaïs Nin,  écrivain américain (1903-1977)

Elle a tenu son journal intime durant toute sa vie passionnée et scandaleuse. La version non censurée n’a pu être publiée qu’après sa mort et celle de son mari. Elle est l’une des premières femmes qui a écrit des ouvrages érotiques (Venus Erotica)…

miroirs-marins
Petits miroirs modestement peints à la main (acrylique et feutre Posca) 25 x 25 cm

Et une autre citation à méditer :

« Les miroirs feraient bien de réfléchir avant de renvoyer une image »

Jean Cocteau, poète, dessinateur, écrivain, cinéaste  français (1889-1963)

Et bien sûr, je suis une grande admiratrice de ces auteurs lumineux !

Au Pays des sirènes

Aujourd’hui, je vous présente une page de mon carnet de croquis au feutre où se mêlent parfois des oeuvres collectives. A gauche le dessin de monsieur Fifi (7 ans) qui a représenté la joyeuse princesse des sirènes. A droite j’ai dessiné une sirène qui (dit-il) ressemble beaucoup à sa maman. Et moi j’adore la sirène de Fifi, pas vous ?

Le mythe de la sirène remonte à l’Antiquité et les grecs anciens la représentaient comme un étrange oiseau à tête de femme. Son chant mélodieux attirait les marins sur les rochers où leur bateaux se fracassaient. Ensuite ces méchantes sorcières les réduisaient en esclavage. comme dans la légende d’Ulysse. On les assimile aux harpies qui ont les même caractéristiques.

Ce n’est que plus tard, au Moyen Age, que l’on dessina la forme d’un corps humain terminé en queue de poisson, très souvent double. C’est logique, si l’on se demande comment elles peuvent bien se reproduire : sont-elles poisson ou mammifère ?
La fameuse légende médiévale de la fée Mélusine, femme poisson, est devenue un conte romantique avec Andersen…

Magritte  a peint une sirène en inversant le code : tête de poisson et jambes humaines !