oiseau

Pourquoi un oiseau ?

melancolieJe crois que j’en ai trop dit et pas assez dans mon dernier article. Alors ne vous inquiétez pas : je ne suis pas mourante ni malade ! Et si j’ai rencontré la Mort récemment, c’est parce qu’elle a emporté une proche parente après une longue et terrible maladie.

Et ce n’est pas la première fois que je la vois à l’oeuvre. C’est pour cela sans doute que je préfère le rêve à la réalité et les mille couleurs de l’arc en ciel à la grisaille des tombeaux. Mais la Mort est une amie qui nous apprend à mieux vivre, en méprisant les vanités et en allant à l’essentiel… à condition de la regarder sans crainte et avec un peu d’humour !

Merci les amies pour tous vos gentils messages. Seulement avec ma mini tablette de dépannage je n’arrive pas à écrire des commentaires sur vos blogs. Je me rattraperais quand j’aurais retrouvé mon ordinateur.

En illustration, ce portrait avec un oiseau a la place du coeur que j’ai peint il y a quelques années. Interprétez le comme vous voulez et racontez moi ça !


L’oiseau noir

messager
Non ce n’est pas un corbeau, mais plutôt un merle noir que j’ai représenté sur cette toile carrée de 40 cm de côté.

messager01
Comme toujours j’ai commencé par travailler le fond à la peinture acrylique, puis j’ai collé un papier imprimé d’une écriture ancienne. J’ai fait un gabarit pour dessiner l’oiseau sur cette composition inspirée d’une oeuvre de Georges Braque que vous pouvez voir dans mon Pinterest (dossier Art Inspiration ). Ce tableau est déjà adopté et accroché dans un bureau, quelque part à Montpellier ! Mais j’hésite encore à lui trouver un titre : le messager ou la prophétie ? qu’en pensez-vous ?