Princesse Bollywood

viage-bleu02

Avec mon objectif de privilégier la spontanéité du geste et la polychromie je viens de brosser rapidement ce portrait sur une petite toile de  30 x 30 cm. Je l’ai peint directement sans faire de dessin préalable, en organisant de grandes surfaces de couleurs fortes et contrastées. Mais mes vielles habitudes ne me quittent pas si facilement : j’ai quand même dessiné avec le pinceau, en équilibrant les proportions.

J’ai souligné les contour au feutre Posca rouge, jaune et noir. C’est une gamme de tons froids : bleus, rose fuchsia et jaune citron, une palette plutôt kitsch qui rappelle les peintures traditionnelles indoues, mais que j’ai traité de façon très contemporaine. Elle a d’ailleurs la peau bleue et les grands yeux maquillées des divinités adorées du côté de Katmandou ou Singapour :

statue-temple-singapore

Statue peinte ornant un temple de Singapour

Très à la mode dans les années 1970 et ré-actualisée par le cinéma de Bollywood, la culture indoue reste quand même très loin de notre univers. Mais je crois qu’il y a des leçons profitables à tirer de sa mythologie. C’était ma dernière élucubration !