Peur des traditions de Noël ?

(photo : muenchen.de/Dan Vauelle)

C’est bientôt Noël et ses traditions populaires et festives… et j’ai déjà reçu mon cadeau sous la forme d’une avalanche de messages insultants et menaçants à propos de l’un des articles que j’ai écrit sur les coutumes folkloriques en Europe. En effet, vous savez déjà que, bien avant le Père Noël (inventé au Vingtième siècle par Coca Cola), c’était le grand Saint Nicolas accompagné du Père Fouettard qui rendaient visite aux enfants en cette période de l’année. Les gentils recevaient des bonbons et des jouets et les méchants étaient punis (autrefois on fouettait les enfants et les femmes !). Nombre de contes et de romans célèbres font état de ces choses là. Cette légende perdure dans les pays nordiques, en Finlande, en Australie et aussi en Allemagne (territoire d’outre-Rhin) ou Santa Klaus est toujours accompagné d’un vilain diable qui ne fait plus peur à personne.

decodartiste.com/blog/ce-diable-de-noel/


Ce vilain « Krampus » est aujourd’hui représenté pour amuser les enfants sous forme de carte de vœux, jouet, décor de sapin et même biscuit dont voici une fantastique recette (en anglais) :

www.foodtastic.at/en/2014/12/04/krampusse-zum-nikolo/

Bien entendu ce n’est pas moi qui ai inventé le diable et tous les Saints du calendrier mais bien les croyances chrétiennes sur lesquelles j’ai effectué quelques recherches dans le cadre de mes cours d’Histoire de l’Art et des Civilisations.

dans la langue de Shakespeare (anglais) = http://www.stnicholascenter.org/pages/krampus/

et dans celle de Goethe (allemand) = www.muenchen.de/veranstaltungen/event/7152.html
(photo et video © muechen.de)

Le sinistre individu qui est tombé sur mon ancien article sur le Diable de Noël n’y a absolument rien compris. Il a vu les cartes postales vintage qui l’illustrent comme l’incarnation du MAL au premier degré (?). Réaction d’autant plus stupide qu’il n’a surement pas lu (ou compris) le texte*. Mais je sais que l’ignorance et l’inculture vont de pair avec la bêtise. En bref j’ai été traité de « p… » et « p… » et menacée de me faire « en… » jusqu’à la mort entre autre amabilités que vous devinerez. Et leur multiplication relève du cyber-harcèlement. Bien que le proverbe dise que la bave du crapaud n’atteint pas la colombe, j’en ai assez de travailler sur ce blog et je vais certainement arrêter de publier ici pour me consacrer à la création.

Rendez-vous donc sur ARTE pour y voir des reportages instructifs et sur NETFLIX pour les blockbusters effrayants. Ne manquez pas un horrible navet américain (entre autres films) sur ce thème : Krampus de Michael Dougherty (Universal – 2016)

*Je précise que le terme « outre-Rhin » vient de « outre », préposition signifiant « au-delà » et de « Rhin », ce fleuve qui trace la frontière franco-allemande et germano-suisse sur une grande partie de son cours. On dit aussi « outre-Manche » pour désigner l’Angleterre et l’Ecosse…

Infos du Ministère de l’Education sur le cyber harcèlement

que-faire/faire-face-au-cyberharcelement/

1 com sur “Peur des traditions de Noël ?

  1. Bonjour,
    Je suis bien désolée pour vous. Vos articles vont me manquer.
    Bonne continuation et tâcher d’oublier les vilains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *