Le collage à l’italienne

La « lacca contrafatta » – en italien la laque contrefaite – est une technique de décoration très ancienne qui est revenue à la mode par des voies détournées ! Elle est pratiquée à Venise à la fin du 17ème siècle. Le principe en est d’imiter les meubles laqués par un collage de gravures vernies. C’est en réalité de l’imitation, du faux, du trompe l’oeil de papier imprimé et collé. Cela permettait aux gens modestes d’avoir des meubles et objets aussi luxueux que les riches qui pouvaient s’offrir de l’authentique fait main. C’est à mon avis du Kitsch avant l’heure !
Quoiqu’il en soit, ces pièces vénitiennes « contrefaites » sont aujourd’hui très recherchées par les antiquaires et se vendent une petite fortune aux enchères. Tous les pays d’Europe employèrent le collage d’estampes en décoration : la France, l’Allemagne, l’Angleterre et bien sûr les U.S.A. qui inventa ensuite le scrapbooking. Les imprimeurs publient au 18ème siècle des catalogues d’images à découper et toutes les grands dames en raffolèrent.
Le collage de papiers imprimés est devenu aujourd’hui un loisirs créatif à la portée de tous grâce à la facilité d’emploi du vernis-colle. Si le manque d’imagination favorise le pillage des serviettes industrielles, certains « collagistes » sont de véritables artistes !
Les italiens appellent cela aussi « arte povera » (art pauvre) ou « lacca povera » (laque pauvre) ou le disent carrément en français. En effet il existe même une association nationale italienne du découpage !
http://www.decoupageitalia.eu/
l’Art du découpage-collage est une histoire aussi ancienne que celle du papier : je vous reparlerais de cet art populaire universel.


HEY c’est la fête !

Je vous ai déjà parlé de la revue HEY à l’occasion d’une superbe exposition POP Culture que j’avais visité. Et voici que HEY organise le festival HEY! O LET’S GO ! Voici le lien vers l’évènement Facebook où vous pourrez trouver le programme :
http://www.facebook.com/events/280491718712180/
Si vous êtes à Paris les 7,8,9 et 10 Juin allez y faire un tour !

Quand à moi, j’ai enfin résolu mes problèmes techniques avec l’aide d’un super informaticien et maintenant mon blog fonctionne à merveille et je vais pouvoir y mettre tout ce que je souhaite publier, non seulement mes petites réalisation mais aussi des cours, des tutos, des idées déco et des téléchargements gratuits…

Frida Kahlo Dias de Muerte

J’avais peint il y a longtemps ce portrait naïf de Frida Kahlo sur une toile de 30×40 cm.  Je l’ai combiné avec un dessin de tête de mort et un coeur de « mater dolorosa » pour en faire une illustration numérique dans l’esprit de la fête mexicaine des morts « dias de muerte ». Pour bien comprendre l’oeuvre de Frida, il faut savoir qu’elle revendiquait l’identité mexicaine dont la culture populaire est un mélange de catholicisme espagnol et de rituels Incas. La mort n’y est ni tabou, ni triste et sa représentation est drôle et joyeuse, intimement mêlée à la vie. Elle s’habillait toujours avec le costume traditionnel, blouse brodée, couronne de fleurs et collier artisanal. Elle ne s’épilait pas ses sourcils rejoints en aile de corbeau comme ceux des brunes espagnoles.

Vous trouverez cette image « Frida Kahlo en la muerte »  en vente dans ma boutique en ligne dans la catégorie cartes postales.