La magie du Gyotaku

gyotaku-japan
Le GYOTAKU est une technique de gravure développée par les pécheurs japonais qui désiraient garder une trace de leurs exploits. C’est une forme  d’art à part entière.
Toutes les explications dans cette vidéo de l’artiste Naoki : on enduit le poisson d’encre de chine, puis on enlève le surplus avec un chiffon et on applique un papier (ou de la soie) dessus en frottant bien.  On peut ensuite rajouter des touches de couleur à l’aquarelle. La beauté de l’animal est ainsi sublimée avec raffinement. Le résultat est époustouflant, n’est-ce pas ? Après on lave le poisson pour le manger, cru autant que possible !

Les pieuvres et les étoiles de mer donnent de bons résultats. Mais on peut certainement utiliser toute sortes de choses incongrues pour faire une belle empreinte.


7 commentaires sur “La magie du Gyotaku

  1. je propose de faire çà avec les pieuvres….Enduire une pieuvre d’encre c’est un peu retour à l’envoyeur,non?
    j’adore les textures que peuvent donner les empreintes, même si je n’ai jamais tenté que des empreintes végétales^^

  2. J’ai essayé ! J’avoue que le résultat est souvent intéressant ! Mais je dois dire que ce n’est quand même pas très ragoûtant ! Je préconise l’usage de gants et de prendre du poisson pas cher car personnellement, après usage, je le jetais !

    1. Je penses que pour l’empreinte il faut absolument garder les écailles alors que lorsqu’on cuisine le poisson on les enlève…

  3. A part les empreintes de feuilles ou d’écorce, je n’aurais pas l’idée d’utiliser cette technique ! Bon, on verra au prochain poisson 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *