Enfants stars : prodige ou arnaque ?

Certains d’entre-vous se souviennent de JORDY qui à l’âge de 4 ans chantait  “dur, dur d’être bébé” et devient une star propulsée par les médias. C’était un tube incontournable dans les années 1990. Mais Jordy est le fils d’une animatrice radio (et auteure-compositrice) et du producteur d’un groupe de rock français (les Rockets dans les années 1970/80) qui maitrisaient bien les ressorts du Show Bussiness. Depuis l’enfant star devenu adulte est tombé dans l’oubli, non sans avoir reproché à ses parents de l’avoir manipulé et spolié…

Mais il existe en Australie un phénomène de ce genre dans le domaine de la peinture : Aelita Andre qui devint artiste professionnnelle à l’âge 2 ans, bien coachée par ses parents, artistes méconnus. Elle a exposé dans de nombreuses galeries prestigieuses (à New York, Honk Kong, Melbourne) et ses toiles abstraites se vendent à prix d’or (environ 7 000 €).

Jugez par vous-même son premier chef d’oeuvre :

Née en 2007 elle a aujourd’hui 13 ans et continue à produire et à vendre ses tableaux, à grands renforts de mise en scène médiatique. En effet elle peint en public et de nombreuse vidéos montrant Aelita au travail sont publiées sur YOUTUBE. C’est la technique du “dripping” ou Action Painting (peinture gestuelle) inventée par Jackson Pollock dans les années 1950 que l’enfant utilise depuis ses débuts. Cette technique consite à jeter de la peinture liquide (acrylique en pots industriels) sur la toile posée à plat. Le hasard produit un jeu d’éclaboussures intéressantes que l’on peut plus ou moins diriger à l’aide d’outils improvisés comme une boite de conserve percée attachée au bout d’une ficelle ou un vaporisateur, etc. Cette méthode de production a fait de nombreux adeptes tant par sa facilité que par le plaisir que l’on trouve à se défouler en toute liberté.

A grande échelle cela demande une certaine organisation et surtout un atelier consacré à cette activité pour le moins salissante ! Sachant bien que les enfants adorent barbouiller, je doute que la petite fille ai su comment gérer la logistique et le marketing d’une telle production. L’achat des toiles (déjà enduites) et pots de peintures représente aussi un budget important ceratinement pas à la portée d’un modeste peintre débutant.

Vidéo promotionnelle :

http://aelitaandreart.com

https://www.singulart.com/fr/artiste/aelita-andre-7653

Depuis quelques temps la technique de Dripping  est réactualisée avec la mode de nouveaux produits qui permettent à tout le monde de faire du “Pouring” ou de la peinture fluide à effets de bulles (ou pas) : on trouve chez différents fournisseurs pour loisirs créatifs des kits d’initiation à partir de 20 €.

POURING est difficilement traduisible par un seul mot tant la langue française est multiple et subtile :  verser, déverser, renverser, arroser, répandre…

Lâchez vos commentaires !

2 commentaires sur “Enfants stars : prodige ou arnaque ?

  1. Arnaque Manipulation Exploitation. Laissons les enfants être des enfants. Et j’ajouterai peut-être aussi : laissons l’art être de l’art.

    1. Ceratainement ! je précise qu’en France on n’a pas le droit de faire travailler un enfant de moins de 16 ans / contrairement à d’autres pays où ils sont exploités dès que possible…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *