DIY Crazy Hair Colors

Une fois par an, le 26 juin, les enfants américains vont à l’école avec la coiffure la plus farfelue possible : c’est le Crazy Hair Day (jour des cheveux farfelus) ! Mon fils s’était déguisé en Punk arc-en-ciel (avec mon aide créative) pour son dernier jour de collège, mais à notre grande surprise, il fut renvoyé sans préavis ! On en rit bien car il entrait ensuite au lycée avec un bulletin exemplaire. C’est bien dommage qu’en France le sens de l’humour soit prohibé dans les établissements scolaires…

Mais si votre ado a trop lu de Mangas (B.D. japonaises) et veut de mèches roses ou bleues, comment allez vous négocier la chose ?

Sachez qu’aujourd’hui ce genre de fantaisie est possible et de façon tout à fait temporaire : on peut jouer avec la couleur de ses cheveux pour une occasion spéciale ! Plus besoin de bombes aérosol asphyxiantes et polluantes.

Plusieurs solutions sont possibles :

1/ D’abord il y a la craie pour cheveux (hair chalk)  facile à appliquer et qui part avec un bon shampooing. Elle se présente sous forme de bâtonnets ou de pastilles plus facile à utiliser. Plusieurs marques proposent ce produit à petits prix (Vivel Dop, Claire’s). C’est absolument parfait pour déguiser vos pitchounets le temps d’une fête.

2/ Une teinture plus professionnelle est maintenant possible avec la gamme COLORISTA  de Loreal. Vous avez le choix entre une couleur qui dure une journée ou une semaine ou toujours. Toutes les explications sont sur le site =

http://www.loreal-paris.fr/couleur-tendance-colorista.aspx

Mon conseil : portez des gants en caoutchouc pour procéder à la coloration. Protégez aussi vos vêtements pour ne pas les tâcher !

J’avoue que je suis tentée par quelques mèches folles. Vais-je adopter la crazy hair attitude ? ou bien ai-je déjà osé ? et vous ? qu’en pensez-vous ?


4 thoughts on “DIY Crazy Hair Colors

  1. Etant étudiante j’avais les cheveux bleus, ensuite j’ai fait du henné qui donne des reflets magnifiques, plus tard j’ai eu les cheveux rouges. Cette semaine le pot de rouge profond/bordeaux m’attend dans la salle de bain. Au départ je suis blond/cendré mais plusieurs cheveux très blancs arrivent et je me dis qu’ils vont bien prendre la couleur. Une artiste que j’adore Odile Bailloeul a toujours les cheveux rouges, ça lui correspond complètement. Au départ je voulais me démarquer de ma soeur jumelle, mais maintenant c’est juste pour me faire plaisir. J’ai dépassé le stade de ce que pensent les autres, ça m’a prit du temps. Parfois on me regarde de travers parce que j’ai des vêtements colorés, type sarouel et que je porte des bijoux ethniques (Tibet par exemple). En France, en dehors des grandes villes, l’originalité est encore difficile d’un point de vue culturel. Je vais régulièrement en Hollande, c’est complètement différent. Bref, pour conclure, je porte ce qui me correspond pour être bien et me sentir en accord avec moi-même, y compris sur le plan capillaire.
    Sauf dans certaines régions de France et ça devient rare, les costumes traditionnels ne sont plus portés. L’identité culturelle se porte sur nous, je pense qu’il peut en être de même pour l’identité artistique si personnelle.
    Merci pour cet article, la question des codes culturels est passionnante.

    1. Merci pour ton long commentaire ! Nous avons des points communs : mes cheveux sont passés par toutes les couleurs et j’ai tendance à m’habiller en ARTISTE ! mais il est vrai que l’originalité est parfois mal perçue : c’est une forme de racisme, à mon avis…

  2. Ce qui est différent fait peur. Moi, cela m’attire, je trouve que c’est une richesse incroyable. Il y a beaucoup de belles choses en France mais dans le reste du monde aussi. Certaines choses prennent du temps pour que les mentalités changent, combien d’artistes ont été reconnus après leur mort? Si chaque petite goutte dans l’océan met de la couleur et de la bonté autour d’elle, le monde se portera mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *