Un brin de Culture

Ces dames du temps jadis

Au Moyen-Age il y avait des femme artistes, peintres, musiciennes, sculptrices ou écrivaines comme Christine de Pizan. D’ailleurs en ce temps là les femmes avaient un statut social équivalent à celui des hommes, exerçant toutes sortes de métiers. Mais pour être tout à fait libre il fallait d’une façon ou d’une autre s’affranchir du mariage en entrant dans un couvent … ou en étant veuve (pas si compliqué quand ces messires passaient leur temps à s’entre-tuer).

Christine de Pizan (1364 – 1430) est une philosophe et poétesse française de naissance italienne, première femme écrivain de langue française ayant vécu de sa plume. Auteure prolifique, elle écrivit des traités de politique, de philosophie et des poésies ainsi que la Vie de Jeanne d’Arc et aussi « Cent ballades d’amant et de dame » et « la Cité des dames ».


J’ai toujours eu une grande admiration pour les enluminures et lettrines gothiques. D’ailleurs quand j’étais adolescente je rêvais d’être une peinteresse médiévale, passant mes journées sur un lutrin à embellir des manuscrits. Mais à l’époque, on entrait au Lycée en 6ème et l’on étudiait la Littérature Française par ordre chronologique, en commençant par le Moyen-âge. Ainsi j’ai pu m’émerveiller de tant de texte sublimes et me passionner pour l’Histoire de l’Art, que l’on n’enseigne plus aux collégiens d’aujourd’hui. Ceux-ci sont bien trop hypnotisés sur des tablettes qui lessivent leurs cerveaux.

Tout ça parce que je participe toujours au challenge « arbre » de Mamitta  et que je lui ai envoyé des images gothiques… Allez donc voir sa forêt : c’est trop cool ;

http://filopattes.canalblog.com/

Et si vous voulez voir mes dernières illustrations, c’est sur mon autre blog.


Faut-il tuer le Temps ?

Aujourd’hui 26 Mars, on a fait un bon en avant dans le temps. C’est le passage à l’heure d’été et tout le monde doit avancer ses horloges d’une heure…

Moi, je ne comprend pas l’intérêt de ce système carrément ennuyeux. Parait-il que cela a été inventé pour économiser l’énergie. Mais comment ? Je ne me couche pas comme les poules et quand il fait nuit j’allume la lumière. D’ailleurs la nuit stimule ma créativité : je vis la nuit et dors au soleil comme tous les chats. Et puis maintenant on a des ampoules économiques…


Pour être vraiment écologiste il faudrait revenir à l’éclairage aux bougies ou bien aux lampes à huile d’autrefois. Un jour peut-être, une panne générale nous obligera à repartir en arrière et à vivre comme les Amishs ! Alors soyez prévoyant(e) et transformez vos bocaux et bouteilles (en verre bien sûr) en lampe : explications (en anglais et en images) sur WIKIHOW :

http://www.wikihow.com/Make-an-Oil-Lamp

Pour un photophore c’est encore plus facile : posez une grosse bougie dans un verre ou un vase et le tour est joué !


Le temps qui passe en nous conduisant inexorablement vers la mort, voilà qui nous rappelle le thème classique de la Vanité en peinture (ci-dessus un tableau du 17ème siècle) une allégorie que les tatoueurs ont joyeusement renouvelée. Sablier, horloge, bougie, crâne sont autant de symboles philosophiques qui évoquent la fuite du temps.

Tempus Fugit

Vanitas vanitatis et omnia vanitas


Alexey Kondakov


Alexey Kondakov est un artiste ukrainien qui fait le Buz sur Internet. Il réalise des étonnants montages photos en insérant des tableaux pompiers (19ème siècle) à des images des rues de Kiev. C’est ce que l’on appelle l’ART DIGITAL. Ce choc des époques est carrément philosophique car il nous questionne sur le sens de la vie… Qu’en pensez-vous ?

Je n’ai pas trouvé son site mais vous pouvez voir son travail sur Instagram ou en tapant son nom dans Google Images ou sur Facebook =

https://www.instagram.com/alksko/

https://www.facebook.com/alexey.kondakov.48


L’art Pompier était l’art officiel à la fin du 19ème siècle. Les salons de peinture privilégiaient la prouesse technique et les thèmes académiques (mythologie gréco-romaine) avec des mises en scènes artificielles et figées jadis établies par Louis 14. Les chefs de file étaient William BOUGUEREAU (1879/1905) et Alexandre CABANEL (1823/1889). On peut les admirer au Musée d’Orsay…

http://www.musee-orsay.fr/

Par réaction les Impressionnistes ont développé une démarche libre et spontanée qui était alors considérée comme « mauvaise ». Et c’est exactement le contraire aujourd’hui !


OUPS ! j’ai cafouillé dans mon planning et je publie deux articles aujourd’hui !

Je suis en pleine activité de création pour ma boutique et je dois mettre ce blog en pause jusqu’à l’année prochaine … d’autant plus que je n’ai pas le temps non plus d’alimenter mon autre blog avec mes dernières productions !!!