DIY Kitsch Fashion

A vos pull moches


Le championnat du monde du pull moche est organisé à Albi dans le Tarn pendant le Salon du Vintage. Il y a eu l’an dernier 600 participants et ça promet d’être encore plus drôle cette année ! Élégance et bon ton sont prohibés : plus c’est kitsch, ringard et mauvais goût, plus on a de chance de remporter le premier prix. mais le pull moche c’est tellement tendance que le Musée de Madame Tussaud à Londres en a affublé la famille royale pour Noël.

https://www.albi-vintage.fr/
Des pré-sélections ont lieu par région. Chez moi à Montpellier c’est au Marché du Lez que cela se passera !

Le 16 décembre est la journée internationale du pull moche : il fallait le dire !

https://www.journee-mondiale.com/463/journee-internationale-du-pull-de-noel.htm


Si vous n’avez pas le temps d’en fabriquer un vous-même, vous en trouverez de très très moches sur EBAY (made in China et à mini prix)…


 

En direct des années 1980

Les adolescentes d’aujourd’hui se croient avant-gardiste en matière de Mode. Mais savent-elles que Mamie portait déjà ces trucs là dans les années 1980, absolument comme Madonna, la chanteuse rebelle du moment ? Suivez le guide :

1/ le jean déchiré, mais on le portait pudiquement sur un collant en dentelle !

C’est le mouvement « grunge » qui a lancé le style déchiré à la suite du groupe de Rock Nirvana. Inspiré par la pauvreté des clochards, le rocker grunge porte des vêtements sales, détériorés, trop grands, bien entendu tirés d’une poubelle ou d’une friperie à deux balles. Le must est de ne pas de laver pour avoir vraiment l’air misérable, mais gare aux poux et aux puces… Pas de vêtements blanc, ça fait trop propre. Et bien sûr pas mal de grands couturier se sont approprié ce look (Vivienne Westwod et Dries Van Noten entre autres).

Mais au lieu d’acheter votre jeans pourri une fortune (le comble pour une soit-disant pauvresse), déchirez le vous-même avec du papier de verre ou une râpe à fromage (si,si). L’effet délavé s’obtient avec un trempage dans l’eau de javel, diluée sinon ça fait un trou, mais si c’est ce que vous recherchez…

2/ le legging c’est d’abord un sous- vêtement : on le porte sous un justaucorps pour faire de la gymnastique ou alors sous une jupe (mini) ou une robe… parce qu’on ne montre pas ses fesses à tout le monde. MDR

3/ le pull trop grand qui pendouille et découvre une épaule et révèle les bretelles du sous-vêtement, ça vient aussi du style Grunge. Trouvé dans la poubelle, c’est forcément pas à votre taille. Idem pour le petit haut « cropped » (trop court) qui dévoile le nombril. Plus de vingt ans après la mort romantique de Kurt Cobain, personne n’a oublié son style déglingué.

4/ les guêtres de danseuse roulées sur les chevilles aussi mais à l’époque, elles étaient de couleurs fluos et avec des chaussures de sport ou de randonnée, pas des escarpins, SVP !

5/ le tutu de danseuse étoile avec un blouson genre Perfecto pour avoir l’air d’une vraie rockeuse (Madonna : Like a Virgin 1985). Le chic du costume c’est le contraste entre la punk attitude et le romantisme de princesse sucrée… Mais il faut arrêter le massacre et éviter de plagier Carrie Bradshow dans la série « Sex and the city » : elle n’est qu’une mauvaise copie de Madonna habillée par Jean Paul Gaultier.

Et alors ? le look Punk Star des années 80, ça vous branche ?

Faites claquer les couleurs

Le Printemps est bien là, même si le fond de l’air est frais. Et je suis ravie de découvrir dans les boutiques de fringues des couleurs joyeuses qui me rappellent les années 1960 (ci-dessus : Nancy Sinatra). La Mode n’est qu’un éternel recommencement et le style Vintage est toujours d’actualité. Mais mon Rétro à moi c’est plutôt les Sixties. Les années cinquante ne me plaisent pas du tout car la femme était encore bien trop soumise à la domination masculine, le corps moulé dans des vêtements trop sexy.


En Mini jupe, talons plats et collants DIM, les filles des Sixties avaient gagné la liberté de faire tout ce qu’elles voulaient et égayaient la ville comme un bouquet de fleurs multicolores. Le Flower Power était en marche ! J’ai envie d’oublier la morosité ambiante et de retrouver cette joie de vivre…


La décoration des Sixties n’était pas triste non plus : le orange vitamine était partout dans la maison, associé au vert pomme ou au bleu turquoise. Impossible de déprimer dans un tel environnement !


Campagne Benetton

Mon conseil relooking du jour

Supprimez définitivement de votre dressing ces vilaines couleurs qui donnent mauvaise mine : beige et gris. Choisissez de vraies couleurs vous donneront de l’éclat quel que soit votre âge et votre sexe. Vous avez droit au noir mais en petite pièce basique (pantalon) à condition de le dynamiser de rose ou vert (misez sur le tee-shirt). Pimentez le gris de jaune moutarde si vous ne vous décidez pas à jeter ce vieux manteau terne. Mais le manteau noir ne tient pas la route car il se couvre vite de poussière, c’est trop sinistre. Osez enfin être vous-même en affichant vos couleurs préférées ! Et soyez assez maline pour acheter des vêtements essentiels à prix bradés dans les boutiques qui se débarrassent de leur fond de stock en fin de saison.

Pour beaucoup plus d’idées et conseils en couleurs rendez-vous sur mon autre blog.