Bastet déesse féline

Réponse à ma petite devinette : oui vous avez compris ! Ce chat mystérieux est un chat des sables ou bien un Lynx divinisé dans l’Egypte ancienne sous le nom de Bastet la grande déesse féline que je trouve très sympathique. Le deuxième chat, son cousin africain aux oreilles noires est un Caracal, lui aussi chat du désert. Le chat que j’avais dessiné paré de bijoux évoque donc le chat sphinx égyptien, sans fourrure, ce qui lui donne un côté étrangement humain. De là à en faire un demi dieu, il n’y a qu’un pas. Cela parait différent du chat noir des sorcières occidentales que j’aime bien, mais le chat reste toujours associé à la MAGIE.

Le pourquoi du comment, c’est que je suis toujours fascinée par l’Art de l’Egypte pharaonique. Et puis j’aime l’Art africain sous toutes ses formes, peut-être parce que je suis née entre le Sahara et la Méditerranée…

J’ai encore relooké mon chat mascotte avec un style plus moderne et un brin vintage : explications dans un prochain article !

Je vous propose une nouvelle devinette : quel est ce magnifique tissu typique des pagnes africains, que tant de couturiers, décorateurs et stylistes ont travaillé ? Question subsidiaire : où est-il fabriqué depuis toujours ?

En attendant la réponse dans un prochain article, vous pouvez visiter le Musée des Arts Premiers à Paris =

http://www.quaibranly.fr