Toujours dans l’esprit d’Halloween, je vous présente la Jeune Fille et la Mort, une peinture que j’ai réalisée il y a très longtemps à l’acrylique sur une plaque d’Isorel. C’est un de mes premiers tableaux, sur le thème de la vanité car j’ai été confrontée à la mort très jeune, et encore très récemment. La jeune fille est une pin-up vintage venue tout droit du Mexique sur une base de couleurs exotiques : rouge, vert, jaune, un brin rasta, que j’utilise régulièrement. Son titre évoque le  film culte de Polanski, avec mon actrice préférée : Sigourney Weaver (sorti en 1994). Mais avant le film c’est un quatuor de Franz Schubert qui le compose en 1824 dans le désespoir, car il est atteint de la Syphilis, maladie mortelle à l’époque. Schubert s’est inspiré d’un poème de Matthias Claudius qui donne la parole à la Mort :

Laisse-toi faire ! N’aie pas peur
Viens doucement dormir dans mes bras !

Les tableaux de de Vanités sont un thème courant au 15ème siècle. C’était une époque où la beauté se fanait très vite et où l’on mourrait très jeune de maladies incurables comme la Peste et la Syphilis. Depuis la vaccination obligatoire a éradiqué la Syphilis et bien d’autre horribles fléaux, si vous voyez ce que je veux dire (Diphtérie, Tétanos, Poliomyélite, Coqueluche, etc.). Ce thème de la de Vanité était chargés de symboles et faisait allusion à une célèbre phrase de l’Ecclesiasite : « vanitas vanitatem… », signifiant : « tout n’est que vanité. Par conséquent n’oublie pas que tu vas mourir, débarrasse toi du superflu pour aller à l’essentiel ». Cette démarche me semble très proche du Bouddhisme sur la voie du Zen.

Mais si les philosophes y lisent une leçon de sagesse, d’autres, moins intellectuels, y voient sorcellerie et maléfice effrayants. Aujourd’hui on y rajoute une bonne dose d’humour grâce au cinéma, cocktail visuel que j’affectionne tout particulièrement chez Tim Burton (Noces Funèbres) et Barry Sonnenfeld (la Famille Adams) entre autres.

Il faut savoir regarder la Mort en face au lieu de faire semblant de croire qu’elle n’existe pas.

Vous aimerez sans doute

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez accepter les cookies pour naviguer sur le site ! View more
Cookies settings
J'accepte
Je refuse
Politique de Confidentialité
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active
Adresse  de ce blog Wordpress = http://decodartiste.com/artshop Adresse et domaine secondaire = http://candy-mary.com WordPress ne collecte aucune donnée personnelle sur les visiteurs et aucune statistique des visites, et ne partage vos informations personnelles avec personne. Il n\\\\\\\\\\\\\\\'y a pas de statistiques et mesure d\\\\\\\'audience sur ce site, pas de publicité non plus, ni de collecte de données sensibles à des fins commerciales. Lorsque que vous écrivez un commentaire, et lorsque vous inscrivez à la newsletter , ou lorsque vous utilisez le formulaire de contact, votre adresse mail est enregistrée. Elle restera strictement confidentielle et ne sera en aucun cas communiquée à des tiers. Les commentaires sont vérifiés à l’aide d’un système automatisé de détection des SPAMS et définitivement supprimés s\\\\\\\'ils sont indésirables (spam, trackback/pingback, insulte, etc.). Si votre commentaire est validé, ses métadonnées (courriel, URL et IP) sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver vos commentaires suivants. Vous pouvez vous désabonner à tout moment de la newsletter : les instructions de désabonnement sont indiquées en bas de chaque courriel. Conformément à la Loi 78-17 « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978, chaque personne dispose d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition à ses données personnelles. Pour tous renseignements envoyez un message à la page Contact en précisant votre adresse mail afin de communiquer directement avec l\\\\\\\\\\\\\\\'artiste.
Save settings
Cookies settings
error: Contenu protégé