Savez-vous que Van Gogh, le grand maestro de la couleur, mettait au point ses gammes chromatiques avec des pelotes de laine qu’il rangeait dans une boite laquée rouge ? Cette boite est conservée au Musée Van Gogh d’Amsterdam. Du coup on pourrait regarder autrement ses tableaux : et si ses fameuses touches juxtaposées avaient quelque chose à voir avec un fouillis de brins de laine ? Autoportrait de Vincent en 1889.


Quand j’ai appris cela, je me suis sentie moins bête de m’extasier dans les magasins de laines. Je craque à chaque fois sur des couleurs vives et j’ai accumulé un stock de pelotes multicolores. Lorsque j’ai une indigestion de peinture, je bricole des jolies choses en laine, avec un crochet. J’ai appris à coudre, tricoter et broder vers l’âge de 10 ans, et je suis restée accroc du crochet, car cette pratique est tout particulièrement relaxante. Et ce qu’il y a de mieux à faire en cette période de réclusion, c’est  de tricoter en regardant une série télévisée, tranquillement lovée dans une couette ! Mais ceci est une autre histoire…

Mon instinct m’a toujours orientée vers de vraies couleurs intenses qui s’entrechoquent, quitte à ressembler à un perroquet avec les mêmes tons dont je barbouille mes toiles ! Parfois devant quelques regards désapprobateurs, je me dis que je devrais modérer mon enthousiasme et jouer sur une gamme plus neutre. Mais, après quelques tests, je reviens vers les rouges, turquoises et jaunes en passant par le mauve et le vert pomme ! Après tout La Nature est multicolore et je me sens des affinités avec les grands FAUVES.

Face à la morosité ambiante, on a envie de retrouver la gaité et la joie de vivre en se plongeant dans un univers de couleurs chatoyantes. D’ailleurs les Mexicains parent la fête des Morts de mille couleurs éclatantes : mieux vaut rire et aller de l’avant plutôt que se lamenter sur la fatalité…

Au Salon d’Automne de 1905, les couleurs pures, éclatantes et sauvages des toiles de Matisse, Marquet, Vlaminck, et Van Dongen firent scandale : le Fauvisme était né. Henri Matisse en devient le chef de file avec sa magnifique “Femme au chapeau”(ci-dessus).

Vous aimerez sans doute

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez accepter les cookies pour naviguer sur le site ! View more
Cookies settings
J'accepte
Je refuse
Politique de Confidentialité
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active
Adresse  de ce blog Wordpress = http://decodartiste.com/artshop Adresse et domaine secondaire = http://candy-mary.com WordPress ne collecte aucune donnée personnelle sur les visiteurs et aucune statistique des visites, et ne partage vos informations personnelles avec personne. Il n\\\\\\\\\\\\\\\'y a pas de statistiques et mesure d\\\\\\\'audience sur ce site, pas de publicité non plus, ni de collecte de données sensibles à des fins commerciales. Lorsque que vous écrivez un commentaire, et lorsque vous inscrivez à la newsletter , ou lorsque vous utilisez le formulaire de contact, votre adresse mail est enregistrée. Elle restera strictement confidentielle et ne sera en aucun cas communiquée à des tiers. Les commentaires sont vérifiés à l’aide d’un système automatisé de détection des SPAMS et définitivement supprimés s\\\\\\\'ils sont indésirables (spam, trackback/pingback, insulte, etc.). Si votre commentaire est validé, ses métadonnées (courriel, URL et IP) sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver vos commentaires suivants. Vous pouvez vous désabonner à tout moment de la newsletter : les instructions de désabonnement sont indiquées en bas de chaque courriel. Conformément à la Loi 78-17 « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978, chaque personne dispose d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition à ses données personnelles. Pour tous renseignements envoyez un message à la page Contact en précisant votre adresse mail afin de communiquer directement avec l\\\\\\\\\\\\\\\'artiste.
Save settings
Cookies settings
error: Contenu protégé