La question de l’aquarelle


Voici une petite fille modèle aux grands yeux de manga que j’ai dessinée au crayon et colorée à l’aquarelle pour accrocher dans une chambre d’enfant.

J’ai entendu dire plusieurs fois « je prend des cours d’aquarelle » et cela me laisse perplexe car c’est une technique de dessin parmi tant d’autres et certainement la plus difficle à pratiquer sans pré-requis. D’ailleurs il est très intéressant de traiter le même sujet avec d’autres moyens : pastel, fusain, sanguine, feutre, encre de Chine, et c’est un excellent exercice d’apprentissage. Ensuite on pourra choisir le moyen d’expression qui convient le mieux à sa perconnalité.

L’aquarelle pas un loisir créatif facile contrairement à ce que certains pensent. En effet, il faut peindre très rapidement sans aucune hésitation et surtout ne pas se tromper : la couleur reste transparente et le support blanc doit rester visible. Si l’on rate la mise en couleurs, il n’est pas possible de la retoucher, encore moins de l’effacer pour recommencer. Une telle légèreté demande beaucoup d’expérience. C’est pourquoi il faut d’abord faire ses gammes comme un musicien avant de pouvoir composer une symphonie :  il faut apprendre comment créer et combiner les couleurs entre elles. Pour cela rendez-vous sur mon article concernant le cercle chromatique. Ensuite il est faut connaître les règles de la composition en dessin, mais c’est encore une autre histoire !

Comment débuter à l’aquarelle ?

Avant de vous approprier les traditionnels petits pavés de pigments solides, essayez d’abord d’autres façons d’obtenir un effet d’aquarelle :

  • Les crayons aquarellables (avec un pinceau mouillé) sont plus facile d’utilisation pour les débutants, et je vous les recommande.
  • On peut aussi utiliser des encres écolines. Achetez les dans un magasin de fournitures pour artistes et non chez un fournisseur pour scrapbooking , ce sera nettement moins cher et de meilleure qualité !

Commencez par faire des taches abstraites que vous utiliserez plus tard comme base pour un dessin ou un collage. Utilisez ensuite la couleur pour mettre en valeur un dessin que vous pourrez laisser au crayon léger (il devient alors invisible) ou bien rehausser d’un trait d’encre noire (façon bande dessinée).

1 commentaire sur “La question de l’aquarelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En navigant sur ce site ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer