Composition abstraite


Que fait l’incorrigible barbouilleuse quand elle est enfermée dans son atelier-studio sans aucune issue possible ? Elle se remet en question et prend conscience que tous ses barbouillages antérieurs sont lamentables. Et elle décide repartir à zéro sur la voie de l’abstraction…

Mais sans abandonner toutefois des vieilles idées qui lui trottent dans la tête :

1/ Sublimer l’imperfection genre WABI SABI

2/ Evoquer la Nature avec des formes ORGANIQUES

3/ Adopter une palette de tons NEUTRES

Pour les tons neutres c’est pas gagné : au noir et au gris de base, il a fallu que le jaune Moutarde et le bleu de Cobalt s’imposent. Mais pour la composition abstraite, rien de tel que de grands coups de spalter jetés sans préméditation sur la toile.
Le SPALTER est un pinceau-brosse large et plat et à manche court, très pratique pour le travail en grandes surfaces, la pose de gesso, etc. Pour l’acrylique, choisissez le en fibres synthétiques.

Après l’attaque d’une toile rectangulaire de 60 x 30 cm, c’est une toile ronde de 60 cm de diamètre qui subit le même sort. Car j’avais décidé en des jours meilleurs de travailler sur de formats multiples de 30 cm.

Affaire à suivre, car cela n’est qu’un début…

Portez vous bien et lâchez vous sur une page blanche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En navigant sur ce site ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer