La légende du Golem

C’est la silhouette d’un homme penché que j’ai peint sur une grande toile. Sa posture déséquilibrée évoque une marionnette qui va se redresser, en tous cas un mouvement figé dans l’espace de l’image.

J’ai travaillé la photo du tableau avec mon petit logiciel d’infographie pour en faire une illustration numérique.

J’ai d’abord recadré et basculé le personnage, ce qui lui donne une autre attitude plus dynamique. Et je lui ai apporté une coloration plus chaude, évoquant l’argile.


Ensuite je l’ai placé sur un fond texturé. Et je lui ai rajouté un visage de profil que j’avais réalisé il y a quelques temps, en le recadrant aussi. J’ai voulu y représenter l’histoire du Golem qui symbolise le principe magique de la création…

Le Golem est, dans la mythologie juive d’Europe centrale, une créature d’argile modelée par un sorcier qui lui donne vie afin d’en faire son serviteur. Mais le golem devient maléfique et incontrôlable ! Cette vieille légende médiévale a inspiré beaucoup d’auteurs qui l’ont interprétée plus ou moins librement en littérature (Gustav Meyrink), au cinéma, en bandes dessinées et même en jeux vidéos … mais toujours sur un mode fantastique et inquiétant.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Golem


Un masque transparent

Voici un masque dessiné au trait noir sur un fond de tons neutres à l’aquarelle et rehaussé de blanc. Ce qui lui confère une certaine transparence et un aspect presque fantomatique. J’aime bien dessiner des portraits mais je me suis toujours limitée aux petits formats. Je me demande ce que ça donnerais en très grand format…


J’ai fait un photo montage en infographie pour visualiser mon idée. Un portrait surdimensionné, une tête géante : je crois que je vais tenter l’expérience…

La vérité toute nue


Pour commencer l’année 2018 voici une Eve toute ronde qui contemple une pomme toute verte, juste avant de se lancer dans la grande aventure. Être ou ne pas être : voilà toute la question ! Faut-il être libre et savante, défier le Dieu mâle dominant, ou rester une idiote soumise ? Eve est en réalité une sacrée féministe révolutionnaire et c’est pas si mal. La morale de l’histoire c’est qu’il n’y en a pas. En vérité je vous le dis, c’est la vérité toute nue ! MDR

Cette illustration est à la fois un dessin et une peinture. En effet je l’ai réalisé sur une feuille de papier en laissant apparaitre le fond blanc. Mais j’ai employé de la peinture acrylique en traçant des lignes d’un seul jet.


Pour les couleurs j’ai joué sur un fort contraste de complémentaires : ocre rouge (virant au brun) et vert (pomme bien sûr). Je projette de cultiver ainsi l’imperfection afin de travailler dans le style Wabi Sabi.

En navigant sur ce site ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies partagés avec Google. Informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer